Accueil du site > Communiqués > Lundi 12 décembre, le Technocentre sera le symbole des luttes du groupe (...)

Lundi 12 décembre, le Technocentre sera le symbole des luttes du groupe RENAULT-NISSAN !

samedi 10 décembre 2016, par Solidaires industrie

par SUD Renault

Lorsque la direction de RENAULT communique à tour de bras sur ses règles d’éthique ou son leadership dans la responsabilité sociétale à travers le monde, elle trompe intentionnellement les médias.

Elle ne communiquera jamais sur les entretiens disciplinaires qui ont expédié des salariés à l’infirmerie, le dernier en date s’étant terminé par la mort du salarié convoqué.

En 2013, un signalement de harcèlement ayant débouché sur un suicide avait même été adressé au Procureur de la République.

Mais son épuration la plus féroce et la plus systématique, la direction la réserve au monde syndical, à l’encontre des salariés qui cherchent à s’organiser démocratiquement afin de réclamer de meilleures conditions de travail ou des augmentations de salaire.

En Roumanie, au Portugal, au Maroc, dans l’usine NISSAN de Canton dans l’Etat du Mississippi aux Etats-Unis où le syndicat UAW est empêché de s’implanter, mais aussi au Brésil, partout dans le monde où les salariés tentent de revendiquer, la répression s’abat.

Dans l’usine de Bursa en Turquie, 500 licenciements sont intervenus en 2016 et la direction de RENAULT a annulé la tenue d’élections permettant de désigner des représentants du personnel. Bel exemple de « valeurs responsables » !

L’accord de compétitivité N°2 actuellement en discussion au siège national n’évoquera jamais la mise en concurrence des salariés sur les différents sites. Rien n’apparaitra sur l’utilisation massive d’une prestation corvéable à merci en Roumanie et en Inde, pas un mot non plus sur les cadences imposées par les chaines de montage lointaines où les salariés n’ont pas droit à la parole, et ou ceux qui craquent ne bénéficient d’aucune protection sociale... Qui ira enquêter là-bas ?

Contre toute attente, la résistance s’organise. Des ouvriers de BURSA ayant réussi à créer un syndicat libre (non contrôlé par le patronat) viendront lundi 12 décembre au Technocentre pour témoigner des méthodes de la direction de RENAULT et nous délivrer un message sur la mobilisation internationale des salariés.

Rendez-vous sur le parvis de l’avancée du Technocentre RENAULT de Guyancourt à 11h00 pour les rencontrer et discuter avec eux !

Contact : 06.82.55.83.16

Référents régionaux Le mouvement ouvrier et le syndicalisme
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0