Accueil du site > Expressions > Les salarié-e-s de Speedy représenté-e-s comme des chiens, payé-e-s comme des (...)

Les salarié-e-s de Speedy représenté-e-s comme des chiens, payé-e-s comme des chiens !

mardi 8 janvier 2013, par SUD industrie

Solidaires industrie

Le 4 janvier 2013, les salarié-e-s de Speedy France ont eu la désagréable surprise de découvrir l’affiche jointe en annexe sur l’une des pages Facebook officielles de leur employeur. Si l’entreprise ne semble pas être à l’origine de la conception de cette photographie, elle a tout de même décidé de la reprendre à son compte, de rajouter une légende et d’en faire une publicité « humoristique ». Les salarié-e-s ont d’autant moins apprécié cette plaisanterie de mauvais goût qu’elle intervient au moment où un appel à la grève, initié par SUD-Solidaires et rejoint par la CGT et la CFE-CGC, a été lancé pour le 14 janvier afin de protester contre la récente modification des salaires (cf tract joint). Ces trois syndicats réunis représentent plus de 85% des voix aux dernières élections professionnelles de l’entreprise. Les salarié-e-s sont déterminés à se battre... comme « des chiens » !

Click image zoom

Click image zoom {JPEG}

Contacts :

Mohammad EZZAAIME, secrétaire de SUD-Solidaires Speedy : 06.84.50.06.95

Laurent LACOSTE, relations presse Solidaires industrie : 06.67.01.72.37

https://www.facebook.com/vadoncchez...

PDF - 813.8 ko
Les salarié-e-s de Speedy représenté-e-s comme des chiens, payé-e-s comme des chiens !

PDF - 66.6 ko
Tract Speddy. Touche pas à mon salaire Tous en grève ! Tract SUD-Solidaires, CGT et CFE-CGC

Tract SUD-Solidaires, CGT et CFE-CGC

Touche pas à mon salaire

Tous en grève !

La direction de Speedy tente de nous berner en mêlant négociation sur les salaires et suppression de la rémunération variable (primes). Non seulement elle voudrait nous faire accepter une augmentation minable des salaires de 2%, mais aussi une surpression des primes et bonis, proposition inadmissible et rejétée par tous les syndicats !

Coût des avenants 57, 60 et 65 pour Speedy : zéro € !

Les avenants 57, 60 et 65 ont récemment été signés pour améliorer les salaires de la branche automobile, dont Speedy fait partie. Légalement obligée de revaloriser les salaires au 1er janvier 2013, l’entreprise a une nouvelle fois tenté de contourner la loi et de flouer les salarié-e-s avec un tour de passe-passe, éliminant purement et simplement les primes, donnant donc d’un côté et reprenant de l’autre...

C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase !

Qui sont les perdants dans l’affaire ? Les salarié-e-s, bien sûr ! Avec cette méthode de calcul, la direction de Speedy affiche une volonté délibérée de baisser les salaires, alors qu’elle devrait les augmenter. Scandalisés par cette tentative honteuse de manipulation, les syndicats SUD-Solidaires, CGT, CFE-CGC, mais aussi de nombreux salarié-e-s ont décidé de dire STOP et d’appeler à une mobilisation pour faire cesser ces pratiques contraires aux intérêts de toutes et tous et obtenir une vraie redistribution des richesses.

De l’argent, il y en a chez Speedy !

Pour dénoncer cette provocation de la direction et imposer les revendications suivantes : - Augmentation réelle et significative de nos salaires - Réintégration de toutes nos primes dans le salaire de base - 13e mois pour toutes et tous - Attribution des tickets restaurant

Les syndicats SUD-Solidaires, CGT et CFE-CGC lancent un

APPEL A LA GRÈVE

Lundi 14 janvier 2013

Rendez-vous à 10 h devant le siège 72-78, av. Georges Clémenceau 92000 Nanterre

Suite à cette première journée et selon les réponses apportées par la direction, les syndicats se réserveront le droit de reconduire le mouvement pour une durée indéterminée.

Tous ensemble, imposons nos revendications !


Voir une carte plus grande

Référents régionaux Le mouvement ouvrier et le syndicalisme
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0